Tel : +33 (0) 2 32 49 03 73 ou réservez en ligneRéserver maintenant

La chapelle

A côté du château, la chapelle, avec sa remarquable toiture galbée, attire le regard.
Vers l'an 1200 (1231 ?), une première chapelle était déjà dédiée à St Christophe, tout comme celle-ci qui l'a remplacée fin XVIème. Elle est entièrement ronde.
A l'intérieur, vous pourrez admirer le décor agrémenté au XVIIème d'anges musiciens et de chutes de fleurs en bois sculpté. Les vitraux, modernes, représentent les vertus théologales et cardinales

Ces deux chapelles successives ont donné lieu à une succession de procès de 1488 à la Révolution, entre les propriétaires de Bonnemare et les curés de Radepont à cause des dîmes qui y étaient attachées.

En effet, le curé de Radepont devait y célébrer quatre messes par semaine en conséquence d'une fondation par laquelle les seigneurs de Bonnemare faisaient don à ce curé de dîmes d'un revenu de 40 à 50 livres à prendre sur la seigneurerie de Bonnemare ainsi que sur un fief de la paroisse de Senneville appartenant aux religieux des Deux Amants.

Cette fondation a donné lieu à une série de procès entre les curés de Radepont et les seigneurs de Bonnemare qui a commencé le 25 septembre 1488 pour se terminer, après de nombreuses péripéties, le 23 Pluviose An 13 !
En particulier, le Sieur Cromelin de Villette, seigneur de Bonnemare de 1729 à 1747 et qui était de religion protestante, prétendait exiger du curé, pour l'ennuyer, qu'il vienne célébrer les quatre messes dues.
Ce dernier ne pût s'en libérer qu'en faisant frapper la chapelle d'interdit en 1729, interdit finalement levé le 14 septembre 1745.